Roman-photo

Le moule de plastique mou était étrange. Rien ne pouvait laisser deviner à quoi il allait donner naissance.

Quand la forme vit le jour après un accouchement difficile, il s'avéra que c'était une main. Brute. Pleine d'imperfections. Mais une main quand même.

Que de temps il fallut pour la travailler, couper les excroissances, lisser les imperfections!

Malgré tous les efforts déployés, la main n'était pas parfaite.

Mais c'était une main d'écrivain. Quand même.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Un commentaire pour Roman-photo

  1. mura

    Je dirais même plus, une main d’écrivain gaucher !